Pour un retour à la normale, le gouvernement et ses artères insistent (le mot est faible) pour qu’on se fasse vacciner.

La « normale », c’est quoi?Qu’est-ce qui était normal avant la COVID?

L’exploitation des femmes dans les pays asiatiques pour l’industrie du textile afin que les Occidentaux puissent dépenser leur surplus d’argent dans du linge qui promeut l’individualisme avant la collectivité ou encore l’hypersexualistation.

L’exploitation des enfants dans des pays du tiers monde pour avoir le dernier téléphone abrutissant Apple ou encore pour les former à la guerre en les armant de fusils.

L’appauvrissement des écosystèmes et des terres par l’exploitation agricole abusive et intensive afin de nourrir une population occidentale qui gaspille énormément.

La création de téléséries redondantes afin de divertir une masse de gens qui veulent – inconsciemment – nier leurs problèmes ou encore les problèmes de la civilisation

Bon, je pourrais continuer longtemps, mais ça serait purement destructeur comme processus.

Le but étant toujours de convertir cette énergie négative et destructrice (il y a beaucoup de matière!), qu’est-ce que je peux faire pour transformer la noirceur?

Il y a, en premier lieu, toujours en premier lieu, ma transformation personnelle.

Accepter que je puisse incarner le mal a été difficile à accepter. Eh oui, nous sommes tous vecteurs de création. Nous possédons tous le choix – le libre arbitre, ou encore le pouvoir de création – de créer. La conscience existe, nous pouvons tous y toucher.

Le fruit de la connaissance du bien et du mal (c’est une métaphore, en passant, mais très révélatrice) l’évoque bien.

Seulement, la multiplication des toxines des dernières décennies brouille la conscience.

J’ai tellement été intoxiqué dans ma vie que j’ai réussi à atteindre ce niveau de conscience. Autrement dit, on ne peut atteindre un niveau de conscience élevé qu’en acceptant le mal ou la noirceur qui réside en nous. Il y a différents chemins pour s’y rendre : le mien résidait dans la consommation.

Le développement personnel permet de créer le bien. Je me sens mieux, je crée donc la bonté autour de moi. Par la Loi de l’attraction, j’attire de bonnes choses, j’émets de bonnes choses, et ainsi de suite. À l’inverse, j’attire la poisse lorsque je crée le mal. C’est un fait vérifié dans bon nombre de sciences occultes, traditionnelles et anciennes.

C’est toujours plus facile de pointer le mal à l’extérieur de nous. Une Hongroise m’a déjà dit : « lorsque tu pointes quelqu’un avec ton index, tu te pointes trois fois avec tes autres doigts ». Un test à faire à la maison.

Avant de juger le mal des autres, on se regarde un peu. Si le mal de quelqu’un nous fait réagir, eh bien, il y a une partie de ce mal en nous, d’une façon ou d’une autre.

Ensuite, on peut agir sur l’extérieur, non sur les gens, mais sur nos choix. Le droit de vote quotidien, le pouvoir du consommateur, entre autres.

J’évite les grosses franchises afin qu’elles disparaissent, car elles exploitent toutes les failles légales de notre système et enrichissent des gens désincarnés qui contribuent à la Destruction.

Pas besoin de sortir des preuves pour montrer que c’est mal.

Petites parenthèses : je suis imparfait, je fais de mon mieux, ça m’arrive de tricher. Faut pas non plus virer fou parce qu’on va dans un fast-food industriel une fois de temps en temps. Quel est l’outil qui permet de progresser?

L’observation de soi. La pleine conscience, sans jugement. Vivre ses émotions, observer l’intérieur, sentir (pas seulement avec le nez) l’extérieur.

Bref, le travail sur soi, l’observation de ses comportements et la reconnaissance du mal sont les outils qui permettent une transmutation efficace à long terme. Le jugement blesse et aggrave l’individu, et il participe à la régression ou à la fermeture de la conscience.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on tumblr
Share on linkedin

Infolettre

Juste du contenu. 
1 courriel par mois max.
Données protégées.

Visiter ma boutique en ligne

Vêtements et affiches créés à partir de mes dessins.
Assemblés par une entreprise montréalaise.
imprimé @ mtl

© Copyright 2021, Charles Ostiguy. Tous droits réservés.

Reçois les dernières publications

Abonne-toi à l’infolettre = reçois trois fonds d’écran GRATUIT.

  • Juste du contenu (pas de spam)
  • 1 courriel par mois max
  • Données protégées

Ce site web utilise des cookies et des technologies de suivi similaires.​

Merci de t'être inscrit à l'infolettre

Comme promis, tu peux télécharger les fonds d’écran en cliquant sur l’image de ton choix (pas de limite, tu peux prendre les trois si tu veux).