Fiche technique

Date de réalisation : 10 octobre 2019
Support : papier
Dimensions : 11’ x 14’
Technique et matériaux : pastels à l’huile, stylo à l’encre
Reproduction : vêtements, affiches, calendrier, papier peint, autre objet promotionnel

Description et interprétation

En premier plan, on retrouve la représentation matérielle de l’humain, dessinée à l’encre : son corps, ses blessures, ses schémas et ses cellules. En deuxième plan, on retrouve la représentation spirituelle de l’humain, dessinée au pastel.

La plus grande partie commune, celle du centre, illustre le tronc. Le tronc bouge en permanence : nos cellules travaillent sans relâche. Ainsi, les labyrinthes dessinés à l’encre exposent les mécanismes du corps humain. La ligne d’énergie rouge borde la gauche du corps, représentant l’enracinement de l’être dans son temple corporel. Du bas vers la droite, la diagonale d’énergie jaune illustre la force vitale du corps matériel. Enfin, la flèche bleue pénétrant le corps humain expose l’importance d’une communication infaillible, sinon le chevalier perdra de sa vitalité en se laissant atteindre par des paroles malveillantes.

Au bout du tronc, au centre bas et au centre droit (photo 7), on peut voir ses jambes. La simplicité du dessin des jambes illustre la rigidité et la droiture que procurent des jambes en santé. Ainsi, le chevalier peut toujours se déplacer sans se fatiguer.

Ses deux bras, un en longueur du centre gauche au bas gauche, et l’autre du centre droit à la partie supérieure droite, possèdent des boules d’énergies à ses extrémités. Ces forces de pouvoir, dessinées au pastel et en deuxième plan, représentent l’énergie créatrice émanant des mains. Le bras gauche (photo 4) possède une force divine (pastel violet) et clairvoyante (pastel indigo). Étant donné que nous vivons dans une époque d’identité et de rôles, le bras droit (photo 6) – la majorité des gens sont droitiers – possède une force créatrice, identitaire et sexuelle (pastel orange), illustrant ainsi notre définition de l’humain dans sa communauté : l’individualisme.

Enfin, contrairement aux autres parties du corps, le pastel vert domine la tête du chevalier, situé au centre supérieur du dessin (photo 5). Représentée par la couleur de l’amour (toujours dans la théorie des chakras), la tête suit les besoins du cœur. Le cœur, l’amour et le pardon dominent les choix du chevalier qui, sans son battement, ne pourrait vivre et combattre pour la gloire qu’il cherche à incarner. Dessiné à l’encre, le matériel couronne tout de même la tête, car il demeure indispensable d’assurer une circulation fluide et cohérente dans le monde mécanique de la tête pour que le chevalier vive sainement.

Écriture créative

Le guerrier se présente à l’élection des croisements
Croisé au fer par son adversaire
Allié d’une vie passée qui l’a tant marqué
Mais jamais le chevalier ne pourra se reposer
Car, hanté par ses cauchemars et guidés par ses rêves
Il poursuit la quête de l’impossible
Persécute les démons qui l’habitent et l’assaillissent
Tout ce temps, latent en lui
Tout ce temps, marqué pour la vie

Tu aimes mes dessins?

Ça tombe bien! Tu peux acheter des vêtements et affiches sur Etsy faits à partir de mes dessins.

J’ajoute régulièrement du nouveau contenu.

Faites-moi part de vos commentaires et impressions!

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on tumblr
Share on linkedin

© Copyright 2021, Charles Ostiguy. Tous droits réservés.

Reçois les dernières publications

Abonne-toi à l’infolettre = reçois trois fonds d’écran GRATUIT.

  • Juste du contenu (pas de spam)
  • 1 courriel par mois max
  • Données protégées

Ce site web utilise des cookies et des technologies de suivi similaires.​

Merci de t'être inscrit à l'infolettre

Comme promis, tu peux télécharger les fonds d’écran en cliquant sur l’image de ton choix (pas de limite, tu peux prendre les trois si tu veux).