Envolée

Fiche technique

Date de réalisation : 12 octobre 2018
Support : papier
Dimensions : 11’ x 14’
Technique et matériaux : pastels à l’huile, crayon de plomb
Reproduction : vêtements, affiches, calendrier, papier peint, autre objet promotionnel

Description et interprétation

Le dessin comporte trois composantes majeures. L’œil et le corps tribal se situent au premier plan, dessiné de plomb et de pastel, tandis que les traces de plomb et de pastel se situent au deuxième plan.

L’œil, situé au premier plan dans le centre inférieur gauche du dessin et dessiné de crayon de plomb et de pastel violet – la couleur de la divinité selon la théorie des chakras –, permet de voir ce qui, à première vue, semble invisible. L’invisible, le terne, représenté par le gris du plomb, bloque parfois la clairvoyance, cette autre forme de vision, qui permet d’accéder à Dieu. La couleur terne du gris s’efface au deuxième plan du dessin pour laisser la place au violet, de nouveau au premier plan. Ainsi s’effectue la transition entre la perception du monde matériel, au premier plan de notre vie, et la clairvoyance, ou l’accès au plan divin, toujours présent peu importe le niveau de conscience de l’être.

Le corps tribal, ce corps formé des expériences passées, présentes et futures, se situe juste derrière l’œil. Ce corps se forge au gré des événements, créant ainsi des schémas labyrinthiques, complexes, et, par conséquent, vivants. L’alternance du plomb et du pastel représente les deux dominantes du cerveau : l’aspect rationnel et l’aspect émotionnel. Ou encore le monde matériel et le monde spirituel. Ces deux dominantes, interreliées et interdépendantes, forment un tout : l’être vit grâce à sa connexion spirituelle et à l’enracinement corporel.

Les traces se situent au-dessus de l’œil et derrière le corps tribal, et elles se trouvent en arrière-plan, car elles subsistent après l’existence de l’œil et du corps. Plus pâles et plus dispersées que les deux premières composantes, elles se composent des mêmes couleurs que celles du corps et de l’œil, car les traces laissées proviennent du corps matériel et spirituel de la bête envolée. Les traces occupent plus d’espace que le corps lui-même : ce corps en mouvement circule, change de point d’ancrage, et s’efface dans le temps.

Écriture créative

Je suis la bête qui s’envole
À l’envol d’une marée agitée
Amarré à l’apparition d’une raison
Il suggère…
Ne gère guère, finis la guerre avec mon corps éthérique
Je suis le trait de mes pensées infinies
Elles dessinent l’immensité du cosmos
Et se rapportent au berceau chaleureux pour se régénérer.
Laissant des traces aux quatre coins de mon schéma
Duquel j’essaie désespérément de sortir
Mais, impossible, car je vis

Tu aimes mes dessins?

Ça tombe bien! Tu peux acheter des vêtements et affiches sur Etsy faits à partir de mes dessins.

J’ajoute régulièrement du nouveau contenu.

Faites-moi part de vos commentaires et impressions!

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on tumblr
Share on linkedin

© Copyright 2021, Charles Ostiguy. Tous droits réservés.

Reçois les dernières publications

Abonne-toi à l’infolettre = reçois trois fonds d’écran GRATUIT.

  • Juste du contenu (pas de spam)
  • 1 courriel par mois max
  • Données protégées

Ce site web utilise des cookies et des technologies de suivi similaires.​

Merci de t'être inscrit à l'infolettre

Comme promis, tu peux télécharger les fonds d’écran en cliquant sur l’image de ton choix (pas de limite, tu peux prendre les trois si tu veux).